Adieu les cons

On s’est pressés, avant le confinement, le deuxième, celui de novembre, d’aller s’enfermer dans les salles des cinéma vides et encore ouvertes. Peu de choix en ces temps troublés, mais tout de même plusieurs pépites courageusement distribuées, dont « Adieu les cons », d’Albert Dupontel, et « Drunk » de Thomas Vinterberg, dont je vous parlerai bientôt.

Je ne suis pas une grande connaisseuse de la carrière de Dupontel en tant que réalisateur. Bernie m’a choquée quand j’étais jeune, et je n’ai pas encore pris le temps de le revoir. J’ai beaucoup aimé son adaptation de « Au revoir là-haut », qui en plus de servir une belle histoire, la servait avec des belles images et de bons acteurs.

J’aime par contre beaucoup Albert Dupontal en temps que personne, je trouve que c’est quelqu’un qui a une belle intelligence, très sympathique, drôle, bref quelqu’un de bien.

J’ai adoré « Adieu les cons ».

On y retrouve Suze, coiffeuse en sursis, qui cherche à retrouver l’enfant qu’elle a mis au monde sous X, 27 ans auparavant. Elle croise le chemin de JB, en plein burn-out, excellent dans son travail mais qui a fait l’erreur impardonnable de dépasser la quarantaine. Ensemble ils vont croiser le chemin de M. Blin, archiviste aveugle qui redoute la police, cette dernière étant à l’origine de sa cécité.

C’est drôle, émouvant, bien joué, bien filmé, bien raconté, bien éclairé. Ce film est… bien. Très bien. Dupontel nous raconte ici une belle aventure humaine. Il fait en plus un portrait peu flatteur de notre société actuelle et de notre difficulté à communiquer, de l’administration, et du monde du travail de manière générale.

J’ai souri, j’ai ri, et j’ai pleuré.

Allez le voir. Enfin, si ca passe encore en salle en décembre et si on a le droit d’aller au ciné, allez le voir. Ou achetez le quand il sortira en DVD ou VOD. En plus y a plein de guests.

Une mention spéciale à l’actrice Virginie Effira, qui fait une prestation incroyable dans la scène finale (et globalement tout le long du film, mais la scène finale est magnifique). Tous les acteurs sont très d’ailleurs, des acteurs principaux aux personnages secondaires, mais cette scène finale…. Folle.

Voyez le. Vraiment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *