Freaks’ Squeele – Funérailles

Etant fan de la première heure de la série mère « Freaks’ Squeele », et particulièrement emballée par les dessins de Florent Maudoux, je me suis jetée sur cette BD (quelle couverture aussi!).

Contrairement au spin off « Rouge », qui est du même scénariste mais pas du même dessinateur, Florent Maudoux reprend ici ses crayons, et nous offre une très belle BD.

On ne retrouve pas le même volume de pages que dans les tomes de « Freaks’ Squeele », mais l’histoire est très dense et il n’y a aucun temps mort.
Tout est en couleur cette fois, et les dessins sont vraiment très beaux.

L’atmosphère est assez pesante, pleine de préjugés, de complots, de trahisons et de violence. J’ai bien aimé la cité inventée par Maudoux pour placer son histoire, espèce de cité décadente avec un système de classes fondé sur l’apparence physique des gens à leur naissance. Apparence qui est déterminée par la force des foetus in utéro…
Le principe me plait bien, on reste dans un esprit un peu décalé par rapport au monde réel, tout en gardant des contacts avec celui-ci.

Funérailles et Scipio étant deux des personnages les plus intéressants de la série mère (on ne sait ni par quoi ils sont motivés, ni ce qu’ils veulent, et on ne sait pas quelles sont leurs origines…) cette histoire permet de combler notre curiosité et de répondre à pas mal de questions.

4 tomes sont sortis au moment de la rédaction de cet article. Les 3 premiers tomes forment un cycle complet très sympa, le 4ème tome s’attache à raconter l’histoire d’un des personnages secondaires du 1er cycle.

Seul petit bémol pour moi, la mère de scipio et la copine de prétorius qui ont des petits airs de ressemblance avec Xiong Mao et sa mère… Les personngaes féminins ont tendance à se ressembler un peu…

Mais ça reste un très bon moment de lecture!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *