Dans un rayon de soleil

L’amour ça ne se commande pas.

Ca décrit parfaitement ce que j’ai ressenti en lisant cette BD de la jeune autrice Tillie Walden (24 ans! Autant vous dire que je vais la suivre de près…).

« Dans un rayon de soleil », c’est un space-opéra sentimental, une première et belle histoire d’amour, des histoires d’amitié, d’apprentissage, de fidélité – envers soi, envers les autres. On y trouve des voyages initiatiques, une école dans l’espace, des bâtiments en ruine à réparer, des vaisseaux en forme de poissons volants qui semblent tirés de Fantasia, des castes familiales, des planètes interdites…

J’ai adoré cette BD. Encore maintenant, alors que ca fait bien 6 mois (non moins, c’était juste après le premier confinement. Bref.) que je l’ai lue, j’ai du mal à expliquer à quel point j’ai été transportée.

Je trouve les dessins sublimes, notamment les couleurs. Beaucoup d’aplats, avec une alternance de couleurs froides et chaudes, miam!

L’univers créé, mélange de science-fiction et d’onirisme, ne s’embarrasse pas d’explications à rallonge : il est, il vit.

Tous les personnages créés ont une histoire, une profondeur, et on peut se reconnaitre, ou au moins s’attacher à chacun d’eux.

L’histoire d’amour principale, fil rouge du récit, n’est pas triviale, et présente une vraie évolution avec un dénouement qui m’a beaucoup plu.

Rarement une lecture m’a fait un tel effet. Je suis restée scotchée plusieurs minutes après ma lecture à admirer ce livre refermé, à me demander ce qu’il venait de se passer.

C’est un gros pavé, 537 pages, et ça se lit tout seul.

C’est beau, c’est bien, lisez-le.

2 commentaires

  1. J’ai des frissons à te lire et à repenser à cette œuvre. Magistrale. Puissant, étonnant, déstabilisant. Simple et fort en même temps. Un vrai voyage. Merci de m’avoir permis de la lire !!! ♥

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *