One piece

Aah One Piece….

Tellement de choses à dire…

Le pitch, déjà: le One Piece est un immense trésor, caché dans le vaste monde par le très fameux pirate Gol.D Roger. Au moment de sa mise à mort, ce fameux pirate annonce qu’il a caché son trésor quelque part dans ce vaste monde. S’ouvre alors une ère de piraterie sans précédent.

Nous suivons l’histoire de Luffy, jeune capitaine pirate sans cervelle (si si) et de son équipage de bras cassés : la navigatrice, le cuistot, le samouraï, le tireur d’élite, le raton laveur, le robot, la tueuse…. Luffy est bien décidé à devenir le Seigneur des Pirates, qui est pour lui l’homme le plus libre au monde, et pour obtenir ce titre il doit trouver le One Piece.

Le monde de One Piece est essentiellement marin. Il s’y trouvent des « fruits du démon »: ces fruits, une fois mangés, confèrent au consommateur dudit fruit un pouvoir spécial, qui peut être un peu tout et n’importe quoi: le pouvoir du feu, de la glace, des tremblements de terre, du guépard, de l’amour, du poison, du savon… chaque détenteur d’un pouvoir de fruit  du démon développe alors une grande force en lien avec sa particularité, ce qui donne lieu à des combats assez… épiques! Ça ressemble par certains aspects à Troy, où chaque personne naît avec un pouvoir plus ou moins utile. Les fruits du démon sont rares (en tout cas au début de l’aventure, mais on se rend vite compte que tous les grands méchants en ont mangé un…) et tout le monde n’a pas de pouvoir. Le côté négatif de la chose, les détenteurs de pouvoir deviennent des enclumes: impossible de nager, s’ils tombent à l’eau ils coulent! Un peu gênant pour un pirate… Luffy est l’heureux détenteur des pouvoirs du fruit du caoutchouc: il est élastique!

C’est un manga, c’est un shônen, donc ça se bat tout le temps et c’est plein d’humour. Comme dans Dragon Ball chaque arc narratif se termine par un combat presque à mort contre des ennemis de plus en plus puissants. Ces combats sont quasiment tout le temps commencés pour une question d’honneur, d’amitié, de défense de la veuve et de l’orphelin. Enfin, comme dans les aventures d’Astérix, les combats sont souvent suivis par un buffet géant avec les vainqueurs.

Le monde est assez simpliste au début : Luffy commence son aventure seul , les ennemis sont assez faibles, il recrute son équipage au fur et à mesure de ses aventures. C’est plein d’humour, un peu potache, mais ça marche très bien. Puis le monde se complexifie, on découvre les différentes factions qui composent l’univers (les pirates, les empereurs, la marine, le gouvernement mondial, les dragons célestes, les 7 grands corsaires etc…). En plus de la recherche de One Piece, des intrigues secondaires sont créées : la découverte de l’histoire du monde, la découverte de l’histoire de chacun des compagnons de Luffy, etc… Les combats sont des plus en plus longs et de plus en plus sanglants, comme souvent dans ces types de mangas. L’humour reste très présent, mais on gagne un peu en sérieux au fil du temps.

 

Voilà pour l’histoire.

 

J’adooore One Piece. Je voue une vraie admiration à cette oeuvre. On en est au tome 85 (sortie France), et  je ne me lasse pas, même si je n’ai aucune idée de là où Eichiro Oda veut aller.. Je les relis souvent, et je prends du plaisir à chaque lecture. Je suis particulièrement touchée par les relations entre les personnages, qui me parlent vraiment. Ça s’aime, ça se respecte, c’est beau.

Luffy est un personnage entier, clairement pas très fûté, mais très honnête, envers lui et envers les autres. Il y a une vraie évolution dans les personnages, principalement chez Luffy, qui est confronté à des situations dures, et qui arrive lorsque c’est nécessaire à tenir son rôle de capitaine et à prendre les décisions qui s’imposent. Il abhorre par dessus l’injustice et le manque de respect des gens envers les rêves des autres.

J’aime One Piece. J’adore Luffy et sa manière de foncer dans le tas sans respecter le plan échafaudé 5 minutes avant. J’adore Sanji et ses yeux en cœur qui lui sortent des orbites quand il voit une fille. J’adore Chopper et ses transformations, Pipo qui est un couard courageux, Robin et sa froideur (qui a toujours des punchlines un peu glauques!), la guerre de mâles entre Sanji et Zorro, les étoiles dans les yeux de Luffy devant toute transformation technologique de Franky. J’adore quand les méchants essaient d’expliquer pourquoi ils sont méchants et que Luffy ne comprend rien en se curant le nez.

J’adore One Piece. C’est comme un amour d’adolescent: un peu cucul, mais qui fait boum boum….

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *