Le singe de Hartlepool

Voici une très belle et triste histoire sur le racisme et ses aberrations.

L’histoire prend place au début du 19ème siècle, où l’entente entre Français et Anglais n’est pas au plus haut. Un navire de la flotte napoléonienne fait naufrage, et ses débris sont retrouvés sur une plage d’un petit village anglais : Hartlepool.

Un naufragé est retrouvé : un singe, tout en uniforme de français, mascotte du bateau français.

Le problème, c’est que les habitants du petit hameau haïssent les français, qu’ils n’en ont jamais vu, comme ils n’ont jamais vu de singes. Et que visiblement ils ne connaissent pas la citation : »l’habit ne fait pas le moine »….ou en anglais, « you can’t judge a book by its cover ». S’ensuit donc un procès de ce même singe, pour tentative d’invasion.

Cette histoire est une fable tragi-comique qui nous parle de racisme ignorant, de bête nationalisme, et de haine aveugle de son voisin.

L’histoire est suivie par un beau dossier illustré sur une petite histoire du racisme, très intéressant et instructif. On y retrouve un peu de la guerre des anglais et des français, de l’esclavagisme, de la science, des singes, de la révolution… Vraiment intéressant, ça rajoute un vrai plus à l’ouvrage global.

Quand aux graphiques, j’avoue ne pas trop aimer. Sans être désagréable, je n’accroche pas à ce style de traits, un peu brouillon. Tous les personnages sont un peu grotesques, mais ça colle finalement très bien avec l’histoire.

A lire donc, même si ce n’est pas très joyeux!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *