ZAYA

de Jean David Morvan et Jia Wei Huang

 

« Un monde de l’espace et du futur lointain où, sous un vernis très policé et cultivé, se trament complots sur complots, alimentés de meurtres brutaux » (texte de l’éditeur)

Mouais mouais mouais….
J’ai du mal à savoir quoi penser de cette BD.
On est sur de la science fiction assez chouette: le monde créé, les organisations, le pitch de voyage spatial sont sympas.
Mais il y a plein de détails, dans l’histoire comme dans les dessins qui donnent un ensemble très brouillon et finalement pas très agréable à lire.


Les dessins m’ont gêné. Il y beaucoup de scènes d’actions, ce que j’apprécie dans une BD, mais c’est assez grossier et on a du mal à suivre ce qu’il se passe. L' »ennemi » ayant une très grosse armure futuriste, ça gêne à la compréhension des scènes. J’ai eu aussi du mal à distinguer physiquement certains personnages, notamment les deux sœurs, ce qui est gênant pour la compréhension de la fin de l’histoire.

Ensuite, les motivations de l' »ennemi » du début de l’histoire, et les liens entre lui et le personnage principal semblent bien tirés par les cheveux, et ressemblent plus à une facilité scénaristique qu’autre chose..
Pour finir j’ai eu du mal à comprendre la fin, voir où ils voulaient en venir avec l’histoire, j’ai du m’y reprendre à plusieurs fois (et pourtant j’aime bien les trucs un peu tordus d’habitude…

Bref, pour moi, c’est un petit bof, sans plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *