FVZA

Pas trop mal…

Federal Vampire and Zombie Agency, ca ne pouvait que m’attirer !
LA BD porte bien son nom. Faire du zombisme et du vampirisme deux virus très contagieux que l’on peut diffuser à des fins terroristes, avec une agence  supposée surveiller et combattre ces fléaux, l’idée de base est posée.

Les zombies ne sont pas montrés comme de simples mangeurs de chair humaine (même si je suis ô combien fan de films de Zombies habituellement), et les vampires ne sont pas des bellâtres au teint de nacre et à la longue chevelure lisse, ça nous change un peu !
De toutes façons ce ne sont pas les « malades » qui sont au coeur du récit, mais l’agence de surveillance elle-même.

J’aime la façon dont l’histoire est lancée, en commençant par la fin, et dont le dénouement se situe dans le tome 3. L’ensemble des tomes 1 et 2 est un grand flash-back.

Les dessins sont très beaux, même si je pense que notre héroïne aurait pu être un peu moins baraquée…

Pour les défauts, l’auteur n’a pas pu s’empêcher d’y mettre une histoire de fesses, complètement inutile. Et tout cela se lit vite, dessin mis à part. Une édition en une fois, avec un bon one shot, aurait été plus appropriée…

Je déconseille donc l’achat, en attendant de voir s’il ont la bonne idée de sortir une intégrale de ces trois petits tomes….

Mais j’en conseille la lecture si votre bibliothèque possède la série !!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *