Mes classiques BD d’enfance

Vous commencez peut-être à le savoir, mon père avait une collection assez imposante de BD ( et de bouquins aussi d’ailleurs ). De mémoire ça dépassait les 1200 tomes. Le virus de la collectionnite aiguë nous a été transmis tout jeune, et je me souviens avoir lu des BD toute mon enfance.

Dans cette collection, il y avait notamment les grands classiques franco-belges, certains ayant suffisamment marqué le 9ème art pour se retrouver adaptés en dessins-animés ou en films.

Voici une petite liste non exhaustive des mes amours d’enfance, que je lisais en boucle. Pour moi ces BD sont intemporelles et toujours à la mode. Par contre je ne sais pas trop l’âge idéal pour les lire, je vous laisse juges!

 

  • Astérix. Pas grand-chose à reprocher à la quarantaine d’albums de la série qui date de 1959, c’est globalement du très bon (mis à part le tome « le ciel lui tombe sur la tête », que je n’ai vraiment pas aimé…). C’est drôle, il y a des jeux de mots à chaque coin de page, et des petits gags dans toutes les cases. Un coup de cœur pour « Astérix chez les bretons » (et le dessin animé qui va avec ! ) et « Astérix et Cléopâtre ». Le dessin animé tiré de la BD est encore aujourd’hui un de mes animés préférés. Et le film éponyme de Chabat est aussi un de mes films fétiches. Dernièrement, le dessin animé  « Le Domaine des Dieux » d’Alexandre Astier est également très bon.

  • Gaston Lagaffe est un anti-héros par excellence. Il est maladroit, faignant, fainéant, chaotique. Il est aussi infiniment drôle et inventif, et chacune de ses trouvailles vaut son pesant de cacahuètes. Toujours eu un petit faible pour Gaston moi…

  • Achille Talon. En terme de jeux de mots, Greg se pose là. Pour le coup le langage est soutenu et je n’ai compris certaines blagues que plusieurs années après ma première lecture… Mais les rapports entre Hilarion Lefuneste et Achille Talon sont toujours drôles ! L’auteur casse aussi le 4ème mur régulièrement, c’est très plaisant!

  • Lucky Luke. Le cow-boy solitaire est au top, Rantanplan aussi, Averell est une crème, et les successeurs de Morris à la hauteur du travail.

 

  • Les Bidochons. J’adore les Bidochons. Ils m’ont toujours fait rire, et même si je n’ai pas lu les derniers tomes sortis, ce couple typiquement français est vraiment attachant dans sa médiocrité. A réserver peut-être à des ados ou pré-ados?

  • Spirou et Fantasio. Des enquêtes, des mystères, que du bon. Avec un coup de cœur pour « Qui arrêtera Cyanure? » et « Spirou et Fantasio à New York ».

 

  • Le Marsupilami. Houba Houba Hop! Attendrissant et drôle.

  • Valérian. Ah lala, Valérian, c’est ma première rencontre avec la science-fiction.  C’est très très bien ! (et beaucoup mieux que le film insipide sorti dernièrement. Je ne suis pas sûre de faire un article dessus un jour, il m’énerve ce film…).

 

  • En vrac, Yoko Tsuno, Aria, Thorgal, Buddy Longway. J’ai de très bons souvenirs de ces BD, et j’en conseille la lecture, en tout cas pour les 1ers tomes. Ça a vraiment baissé en qualité avec le temps (tant sur le fond que sur la forme, je trouve). Yoko Tsuno : jusqu’au tome 20. Aria : jusqu’au tome 15. Thorgal : Jusqu’au tome 21.

Et vous, vous lisiez quoi quand vous étiez petit?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *