Superman : Red Son

Dans les différents genres qui composent la fiction, l’uchronie en est un qui me plait particulièrement. Si on avait le pouvoir de changer un élément, même infime de l’histoire, que se passerait-il ? Un exemple du genre est « le maître du haut château » de Philip K. Dick, qui part du postulat que les alliés ont perdu la seconde guerre mondiale. La série de BD Uchronie[s] est aussi un exemple du genre, même si tous les tomes ne se valent pas.

Même si Superman n’est pas un personnage historique à proprement parler (ah bon ? ), « Superman : Red Son » propose une uchronie très sympa dans le monde des Super Héros. Et si au lieu de s’écraser aux Etats-Unis d’Amérique, le vaisseau du petit Kal-El était allé se perdre en pleine Union Soviétique ? Et si Superman devenait le bras droit de Staline et un ardent défenseur du communisme ?

On découvre avec plaisir cette version de l’histoire, avec les personnages habituels que l’on connait mais qui ont d’autres motivations. Lex Luthor reste l’ennemi numéro de Superman, car ce dernier est une menace permanente pour les Etats-Unis, plus dangereuse que l’arme nucléaire. Loïs Lane est bien là, mariée à Lex. On retrouve Batman, Wonder Woman, Green Lantern, etc…. Superman n’a plus un S comme logo sur son torse musclé mais une faucille et un marteau.

 

Un vrai bon moment de lecture, avec un petit twist final fort sympathique, le tout desservi par un dessin au top.

Je conseille!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *